Créer des emplois avec la formation, c'est possible

L'ouvrage "Pédagogie proactive et formation professionnelle" (extraits) décrit des cas de création d'activité et d'emploi : le cas du "rayon mangas" en librairie, et du "bar à pain" en boulangerie...

La formation classique forme à partir d'un référentiel et espère que les compétences acquises répondront à des besoins futurs. Elle ne peut pas créer de l'activité ni de l'emploi. D'ailleurs, elle ne cherche même pas à le faire. Elle ne fait que répondre à des besoins préexistants.

En revanche, une formation qui identifie en temps réel des besoins imminents, et qui y répond tout de suite, crée une autre forme de richesse. La valeur inestimable d'une réponse immédiate à des besoins qui n'auraient pas été satisfaits autrement s'accumule à chaque séquence et amène l'entreprise à formuler toujours plus de besoins, puisque la formation y répond désormais en temps réel.

Le questionnement à choix multiple centré sur les besoins imminents de l'entreprise permettent à l'apprenant et à son formateur de révéler une grande quantité de besoins immédiats de l'entreprise, mais aussi de nouveaux besoins, de nouvelles idées d'activités ainsi que leur propre solvabilité. L'ingénierie proactive intègre donc l'apprenant et son formateur dans le processus de création d'activité et d'emploi. L'employeur n'est plus seul sur ce point crucial pour notre économie.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.